Forums - Les Barbus Glacés sortent (enfin) de leur Banquise !

Pages : 1

16/06/2007 à 16:29:36
  • Salskav
  • membre
  • Avatar de Salskav
  • Messages : 666
  • Profil
Du fond de la caverne résonnaient des coups de pioches et des râles virils...

- Han ! Ca casse pas, chef !
- Quoi ?!
- Ben, la glace est trop épaisse, on n'arrivera jamais à le libérer à temps...
- Vous avez une heure pour y arriver ! Sinon, on part sans lui !

Hel Lö avait hurlé trop fort dans la montagne. La neige l'avait enseveli et les Barbus Glacés avaient passé la nuit à le chercher, pour retrouver leur Ogre congelé dans un immense bloc de glace...
Ramener Hel Lö à la grotte n'avait pas été une mince affaire, mais le libérer du glaçon était une autre paire de manches.

- Chef ! On n'y arrive pas, Chef !
- Bon, tant pis, on n'a plus le temps, il faut partir. FEMELLE !
- Oui, Odin Ptibonome ?
- Ah, tu es là. Bon, avec les enfants, vous allez faire un feu pour fondre la glace. Surveillez bien la cuisson, faudrait pas le cramer...
-Oui, Odin Ptibonome.
- Et quand il sera prêt, ramenez-le nous à Khistar !
- Oui, Odin Ptibonome.
- Et arrête de m'appeler Odin Ptibonome, appelle-moi Chef, comme tout le monde ! Pffff.... Je hais ce nom débile !

Pendant que Femelle et les enfants allumaient le feu près de Hel Lö, les Barbus chargeaient le Drakkar, puis ils se harnachèrent le vaisseau et, dans un même cri de salut à ceux qui restaient "SALUT !", ils entamèrent leur périple...

La traversée de la Banquise fut longue et pénible, car il faisait froid, et le Drakkar était lourd... Mais la chasse à l'ours, à mains nues, les réchauffait. Certes, ils ne mangèrent pas souvent d'ours, mais un jour, Thor Bouaillo assomma par derrière un Troll des Glaces... et ce fut le festin !
Ils y perdirent trois jours en ripailles, mais le lendemain, ils avaient atteint la côte et jetaient le navire à l'eau. Par miracle, il flotta...

La traversée des Mers ne fut ni moins longue, ni moins pénible, car il faisait chaud, et le Drakkar était chargé... Mais la pêche aux requins, à mains nues, les raffraîchissait. Certes, ils ne mangèrent pas souvent du requin, mais un jour, Tyr Panimportkoman plongea sur la gueule d'un baleineau, l'assommant au passage. Ses camarades eurent tout juste le temps de le remonter à bord avant que maman baleine n'arrive... Et ils ramèrent si vite pour lui échapper que Khistar fut en vue le jour-même !

Mouillant l'ancre, les Barbus glacés se faisaient dévisager de toutes parts : qui étaient donc ces onze inconnus, hideux, puants et refoulants, à la gueule écumante, et aux yeux hagards ?
L'un d'eux semblait savoir où aller. Il arrêta un passant :
- C'est où qu'on s'inscrit à la chasse... euh, au Tournoi de BoulBöll ?
Eh non, il ne savait pas où aller...




NB: Ce n'est qu'un début, mais pour l'heure, je n'ai pas le temps d'aller plus loin. Très bientôt : pourquoi les Barbus Glacés vont (veulent) remporter le tournoi ;-)

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
Or le ridicule ne tue pas...

    Pages : 1